Tous nos secrets pour réussir un osso bucco

L’osso bucco est un plat sentant typique de l’Italie. La recette osso bucco est originaire de Milan. On l’adore, car il est très parfumé et savoureux, sous les airs du gros plat mijoté réchauffant. Il n’a rien, en termes de popularité, à envier à ses cousines d’Italie telles que les lasagnes, la pizza et d’autres recettes traditionnelles italiennes. L’osso bucco est un mets à part, un régal bien particulier. C’est la raison pourquoi on l’adore. Découvrez comment réussir un osso bucco.

Quels morceaux de viande choisir ?

Pour la recette osso bucco, le choix paraît simple. Il se cuisine avec du jarret du veau. Le morceau contient du gros os à moelle. De plus, la recette libère également du goût et aide à avoir une sauce qui est incomparablement onctueuse, en raison de la grande quantité de collagène qu’elle comporte. Lorsqu’elle est cuisinée, vous pouvez également déguster cette moelle, par exemple, étalée sur le pain chaud. Si vous n’appréciez pas trop l’os à moelle, vous pouvez aussi demander au boucher de désosser le morceau du jarret, cela va revenir un peu moins cher. D’ailleurs, vous pouvez choisir d’autres morceaux de veau. Pourtant, le résultat va être moins traditionnel : épaule, collier ou tendron de veau, morceaux à blanquette, etc. Quelques cuisiniers aventureux choisissent aussi de faire l’osso bucco avec de dinde. Cette version est moins chère. Malheureusement, elle n’a pas grande chose de traditionnel.

Une organisation sans faille

Il est conseillé, pour un osso bucco rapide et facile de préparer tous les ingrédients à l’avance. Pour cela, il faut hacher finement l’ail et les oignons, râper les carottes, presser les oranges et prélever leur zeste. Toutes ces étapes préparatoires vont vous permettre d’être efficace et rapide pendant la réalisation de recette osso bucco.

Comment préparer la viande de l’osso bucco ?

Fariner la viande est une des étapes clés de la préparation de l’osso bucco. Elle est un joli mélange de couleur, de saveur, de sauce, etc. Elle ne contient que des avantages. Afin de préparer la farine, versez dans une assiette creuse un fond de farine, et roulez-y tous les morceaux de viande. Tapotez afin d’éliminer l’excédent de farine. Une fois farinés, vous devez faire dorer tous les morceaux dans le fond de la cocotte. Pour cette étape, il est recommandé d’utiliser un mélange d’huile et de beurre. Ce conseil permet d’avoir une belle coloration de viande, avec le délicieux goût de noisette. Il faut utiliser 1 cuillère à soupe d’huile de cuisson et 20 g de beurre.

Trouver une bonne recette pour cuisiner le pho au bœuf vietnamien
Petit guide pour réussir vos sushis et makis comme un pro